Menu

Stage de Sensibilisation sur l’Intégration de la Perspective Genre dans les Commissions Nationales DDR, RSS et Intégration des Ex-Combattants

Avec la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, le Mali s’est lancé dans un processus de consolidation de la paix qui inclut la réforme du secteur de la sécurité, le désarmement, la démobilisation et la réinsertion, sans oublier la justice transitionnelle. C’est conscient de ces enjeux, que le Gouvernement du Mali a réactualisé son Plan d’Action National sur la Résolution 1325 (en 2015), qui exhorte la prise en compte de la perspective genre à tous les niveaux de consolidation de la paix. 

La Section DDR-RSS a en charge, selon le mandat conféré à la MINUSMA par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, d'aider les autorités maliennes à exécuter le programme de DDR  et de RSS. C’est en application de ce mandat et de la nécessité de renforcer les capacités des Commissaires Nationaux du DDR – RSS et Intégration des Ex-Combattants, que la Section DDR-RSS de la MINUSMA en partenariat avec ONU FEMMES a financé trois stages de formation pour outiller ces Commissaires sur les stratégies d’intégration du genre dans leur processus d’exécution de leur mandat en tant que Commissaires. 

Cette formation est d’une importance capitale, car ces Commissaires ont été formés sur les différentes activités qui concourent à l’exécution de leur mandat avec un prisme "genre" à travers l’analyse des opportunités et des défis liés à la prise en compte du genre dans l’élaboration de leurs programmes, stratégies et budgets. Et ces trois stages sur le genre leur permettront de réajuster leurs stratégies en fonction de la perspective genre afin d’éviter les erreurs du passé, d’une part, et d’autre part de parvenir à une consolidation de la paix inclusive. 

Au regard de l’atteinte des objectifs de ces stages, le Président de la Promotion « Commission d’Intégration des Ex-Combattants » s’est exprimé en ces termes au nom des autres Commissaires : « Aujourd’hui, nous avons été édifiés et dotés d’instruments qui nous permettront d’assumer notre mission avec exigence de résultats. Nous nous engageons à approfondir les connaissances acquises au cours de ce stage, pour être de véritables ambassadeurs pour l’intégration de la Perspective Genre dans notre mission pour le plus grand bénéfice de notre Pays ».

Ainsi, à travers ces stages de renforcement des capacités,  l’EMPABB, en tant que Centre d’Excellence de la CEDEAO ,qui a pour vocation de former les cadres africains, joue sa partition dans le processus de consolidation de la paix au Mali.

 

 

Formations FPU au profit de la CEDEAO

 

L’EMPABB en partenariat avec le GIZ  a organisé une formation des commandants de contingents des Unités de Police constituées (UPC) grâce au financement de la République Fédérale d’Allemagne. Ont participé à cette formation de deux semaines (15 au 26 mai 2017), les 15 pays membres de la CEDEAO dont 03 femmes.

L’équipe d’encadrement était composée de formateurs maliens et de la MINUSMA :

-          CPP Baba MARIKO , EMPABB, Directeur du stage ;

-          Chef d’escadron Boubacar DIAWARA de la gendarmerie malienne, IT ;

-          Lieutenant Mohamed KEITA de la gendarmerie malienne, IT ;

-          Unpol Samuel HAMMAJABU du Nigeria, MINUSMA, IT.

 

La Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a contribué de manière significative à la paix et à la sécurité dans la région de l'Afrique de l'Ouest. Grâce à ses interventions de maintien de la paix au Libéria, en Sierra Leone, en Guinée Bissau, en Côte d'Ivoire, au Mali et en Gambie, la CEDEAO a démontré sa volonté d'intervenir dans les Etats Membres pour assurer la réalisation de la paix, de la sécurité et de l'intégration économique.

 

Des lacunes en matière de capacité dans les services de police pendant les interventions dans ces conflits et dans les situations post-conflit ont été identifiées lors de l’Évaluation des Besoins en Formation menée par la Composante de Police de la Force en Attente de la CEDEAO en 2013. Plusieurs recommandations y compris le renforcement des capacités des Commandants des Unités de Police Constituées (UPC) ont été faites. Le renforcement des capacités policières adapté aux conflits et à la situation post-conflit est une priorité pour la CEDEAO.

 

Les Unités de Police Constituées sont déployées dans des environnements qui sont fondamentalement différents de leurs contextes de police dans les pays d'origine pour servir dans des situations d'après conflit ou fragiles. Le Commandant du Contingent de la Police qui commande à son unité de force de la police mobile cohérente, fournit un soutien à l'État hôte pendant ses opérations de maintien de la paix et assure la sécurité du personnel et des missions, principalement grâce à une gestion efficace de l'ordre public. Il/elle est nommé(e) par son Gouvernement et agit en tant que représentant du Contingent.

 

OBJECTIF

 Le cours des commandants de la FPU  vise à renforcer les capacités des personnels de la Police et de la Gendarmerie des États Membres de la CEDEAO et de les préparer au déploiement dans les futures Opérations de Soutien à la Paix.

 A la fin du cours, la Composante de Police de la Force en Attente de la CEDEAO (FAC) dispose donc d'un groupe de 20 personnels de la Police et de la Gendarmerie équipés des compétences et des aptitudes nécessaires pour pouvoir remplir les rôles des Commandants des UPC au besoin. Les participants ont acquis des compétences en matière de police collaborative, ce qui aura également un impact sur la prestation de leurs responsabilités et tâches dans leurs pays d'origine.

 

PARTICIPANTS

 Les participants seront issus des 15 Etats Membres de la CEDEAO.

 

 Ci-joints quelques photos prises lors de la visite au contingent FPU du Sénégal déployé à Bamako dans le cadre de la MINUSMA .