Menu

GENRE POST-CONFLIT: 4° EDITION

Début hier matin, 23 novembre 2015, du 4° stage "Genre Post-Conflit" (GPC) de l'année à Bamako.

26 stagiaires venus de tout le continent (Burkina, Bénin, Burundi, Côte d'Ivoire, Mauritanie, Togo, RDC, Niger, Cameroun, Sénégal, Guinée Équatoriale et Mali) se sont donc retrouvés en salle de cours n°1 sous la houlette du Chef de la Composante Civile (le "3C"). Deux membres de la MINUSMA, dont un officier CIMIC déployé à Gao sont venus comme à l'accoutumée compléter le tableau à la parité respectée.

Long de deux semaines, le stage GPC est une nouveauté souhaitée et financée par le Royaume des Pays-Bas, qui met en exergue le rôle des femmes dans la reconstruction des sociétés post-crise et au-delà, dans le cadre d'une Opération de Soutien à la Paix (OSP). Comme il l'a été voulu, la résolution 1325 reste en permanence au centre des études et des exercices.

Par le jeu du calendrier, les deux stages actuels (avec le 4° PC-BAT en cours) sont donc entièrement financés par nos amis les Hollandais, que nous remercions chaleureusement ici. En effet, depuis leur retour autour de la table du Conseil d'Administration en juin dernier, les Pays Bas jouent un rôle déterminant dans la poursuite de la sortie de crise de l'école, aux côtés des autres bailleurs.

Double clôture de stages prévue le 4 décembre prochain, sur fond de "Wilhelmus van Nassouwe" !

Le "3 Charlie" ("Chef de la Composante Civile") accueille les nouveaux stagiaires GPC venus de tout le continent.

Last modified onmardi, 24 novembre 2015 12:16
Haut de page