Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 83
Menu
Actualités

Actualités (210)

 

Voici les actualités des activités récentes de l’École de Maintien de la Paix. Cette page étant mise à jour régulièrement, vous pouvez utiliser la fonction "Flux RSS" en bas de page pour recevoir automatiquement les dernières nouvelles.

Bonne lecture !

 

 

DIH et DCA

Dans le cadre de la dissémination du Droit des Conflits Armés au profit des forces armées d'Europe et d'Afrique, l’institut International de Droit Humanitaire (IIDH - San Remo, Italie) a organisé du 12 au 24 Avril 2015 un cours de haut niveau intitulé "Cours International Militaire des Conflits Armés" à l’École de l'Air de Salon de Provence (France). Ce cours de deux semaines a regroupé 52 membres des forces armées et deux civils venant de France, de Madagascar, du Mali et du Niger. Il avait pour objectif d’enseigner aux participants les règles et principes qui gouvernent le DIH-DCA et leur application dans un environnement opérationnel contemporain contraignant.

L'EMP de Bamako avait eu la chance d'être sélectionnée pour envoyer un Instructeur Permanent (IP) se former intensivement au Droit International Humanitaire (DIH) et au Droit des Conflits Armés (DCA) au sein d'une promotion d'étudiants venus de divers horizons militaires et dans une ambiance multinationale studieuse. 

L'EMP dispose maintenant d'un expert supplémentaire dans ces deux domaines, expert qui ne manquera pas de faire profiter de son savoir les futurs stagiaires de l'école.

Enfin, ceci nous rappelle le principe pédagogique selon lequel un enseignement de qualité passe d'abord par un renforcement des compétences des instructeurs.


Les stagiaires africains du cours DIH & DCA à Salon de Provence (France)

 

 

Read more...

CONSOLIDATION DE LA PAIX A L'EMP

Du 16 au 27 mars 2015 et à l'initiative de la Suisse, l’École de Maintien de la Paix Alioune Blondin Beye a conduit le premier stage de l'année en "Consolidation de la Paix post-conflit" (CONSPAIX1-15). Au cours de cette formation de très bon niveau, l’école a eu le privilège d’accueillir Monseigneur Nicodème Barrigah, Président de la Commission Vérité, Justice et réconciliation du Togo. Devant un auditoire composé de 25 participants provenant de 10 pays du continent, le prélat s’est livré à un délicat exercice de communication sur « les Commissions Vérités Justices et Réconciliation » (CVJR) dans une étude exhaustive du cas du TOGO.

D'autres orateurs de renom sont également venus renforcer, au cours de conférences, les capacités des apprenants, à l’image du Président Buyoya, Haut Représentant  de la Commission de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel.

L'EMP remercie ces conférenciers de qualité qui permettent, au fil de l'année, d'étoffer de manière parfois inattendue mais toujours efficace les connaissances des étudiants des stages CONSPAIX, accroissant ainsi le niveau qualitatif des formations dispensées.

Enfin, d'autres stages CONSPAIX interviendront durant l'année 2015 à l'EMP, comme indiqué sur le calendrier prévisionnel des formations.


Monseigneur Barrigah entouré des stagiaires et instructeurs CONSPAIX

Read more...

DEMOCRATISATION ET BONNE GOUVERNANCE

Organisé par l’École Nationale d'Administration de Paris en partenariat avec le Pool d’experts suisses pour la promotion civile de la paix (SEP) et appuyé par le programme européen "ENTRI" (Europe’s New Training Initiative for Civilian Crisis Management), un stage de "Démocratisation et Bonne Gouvernance" s'est tenu à l'EMP de Bamako du 20 au 24 avril 2015.

Regroupant 23 étudiants venus principalement des sociétés civiles d'Afrique et d'Europe, le but de cette formation visait à démontrer aux participants qu’il n’existe pas de modèle unique préétabli pour améliorer la bonne gouvernance et renforcer le contrôle démocratique en situation de post-conflit. En effet, très souvent dans les faits, les protagonistes doivent choisir entre des solutions qui ne s’avèrent pas toujours satisfaisantes. C'est donc par un travail collectif dense et varié que les stagiaires ont développé des modules pragmatiques et adaptés à la réalité pour répondre aux thèmes proposés par leurs instructeurs.

Après la mouture 2014 qui avait remporté un succès équivalent, rendez-vous a été pris pour 2016 à l’École de Maintien de la Paix.


 

Read more...

STAGES UNPOL ET CIMIC

Deux stages se sont achevés à Bamako le 24 avril 2015. Toutes deux financées par la République Fédérale d'Allemagne, les formations "UNPOL 2015-2" et CIMIC 2015-2" ont vu plus de 70 stagiaires recevoir leurs attestations des mains du Directeur de la Cellule Stages (DCS), représentant l'Ambassadeur d'Allemagne pour l'occasion, mais aussi de l'ensemble des instructeurs présents.

Point important à noter : parmi les 48 policiers maliens formés ces deux dernières semaines, 5 vont quitter le pays dès samedi prochain pour rejoindre des OSP déployées sur le continent. Leur stage tombait donc "à pic" pour leur permettre d'être rapidement efficaces au service de la Paix et des Africains.

Au nom du Directeur Général, le GB Moussa Sinko Coulibaly, le Directeur des Études leur a souhaité : "bonne chance " dans leur nouvelle mission et "bon vent dans l'Afrique unie pour la Paix" à tous les autres.

Read more...

L'EMP AU GABON

Du 07 au 17 Avril 2015, une équipe mobile de 3 instructeurs de l’EMP s’est rendue à Libreville (Gabon) pour conduire un cours sur le « POSTE DE COMMANDEMENT DE BATAILLON EN OPÉRATIONS DE SOUTIEN A LA PAIX » (PC-BAT).
Vingt et un médecins militaires de l’École d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville (EASSML) originaires de sept pays francophones du continent, dont quatre femmes, ont pu bénéficier de l'expertise de nos instructeurs. L’objectif principal était d’enseigner aux participants les principes de fonctionnement des missions multidimensionnelles sous mandat de l’ONU et/ou de l’UA d’une part et, d’autre part, les rôles spécifiques d’un médecin militaire dans le Poste de Commandement (PC) d’un bataillon déployé en opérations.
Le cours s’est terminé par un exercice de synthèse d’une journée dans un Centre Opérationnel (CO) de circonstance. Un accent particulier a été mis sur les fonctions opérationnelles logistiques (l'appui SANTÉ d'une troupe fait partie de la fonction LOG) et sur les Actions civilo-militaires (ACM).
Pour information, l’École d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville fait partie des 3 écoles à vocation médicale soutenues par la coopération française en Afrique (DCSD), avec l'École des personnels paramédicaux des armées (EPPAN) de Niamey (Niger) et l'École du Service de Santé des Armées de Lomé (ESSAL) au Togo. Tous les ans, ce sont ainsi des médecins et infirmiers de plus de vingt pays africains qui sont formés sur le continent avant de rejoindre une unité militaire de leur pays.

Read more...

PREMIER STAGE CONNAISSANCES FONDAMENTALES 2015 A L'EMP

C'est grâce à la générosité de la Coopération Suisse que l'EMP de Bamako a pu organiser le tout premier stage "Connaissances Fondamentales sur les OSP" de l'année 2015. Ce cours est destiné à fournir une connaissance de base au personnel civil ou en uniforme qui ne dispose que d’une expérience limitée dans le domaine des Opérations de Paix. Il est est basé sur les modules de formation de base préalable aux déploiements des Nations Unies.

De nombreux stagiaires ont ainsi rejoint Bamako pour la première fois dès le 6 avril, seulement trois d'entre eux étaient déjà passés dans nos murs. Des nouveaux donc, mais pas des moindres, venant de 12 pays d'Afrique de l'ouest, centrale et aussi d’Éthiopie, du Cap Vert et des Comores, véritable melting-pot continental dont l'EMP a le secret. Seule particularité, la faible représentativité féminine, l'EMP connaissant des difficultés à honorer la parité entre les deux sexes parmi ses stagiaires, malgré la politique volontairement "pro-genre" menée à l'école depuis plus d'un an. Toutefois, les chiffres encourageants pour les prochaines sessions devraient pouvoir permettre de remonter rapidement vers l'objectif de 30% minimum de stagiaires féminines que l'EMP s'est fixé pour 2015.

Après s'être déroulé dans d'excellentes conditions, le stage s'est clôturé le 11 avril, chacun de ses membres appelant de ses vœux une prochaine scolarité à l'EMP de Bamako, au service de "l'Afrique Unie Pour la Paix", comme l'exige sa devise.

 

Read more...

RSS à l'EMP

L’Ecole de Maintien de la Paix (EMP) a accueilli, en présence du Ministre malien de la Sécurité et de la Protection Civile ainsi que l’Ambassadrice du Royaume du Danemark au Mali, un atelier sur le thème : « Contrôle démocratique de la Réforme du Secteur de la Sécurité : atelier d’information et de sensibilisation sur la Réforme du Secteur de la Sécurité au Mali, en vue d’une appropriation nationale ». Étaient conviés à prendre part à ces échanges des acteurs et experts du Secteur de la Sécurité, des responsables d’Organisations de la Société Civile (OSC), et de la presse. L'EMP y avait détaché le Directeur Études Doctrine.

(Article en ligne sur le site de la MINUSMA)

Read more...

VISITE D'UNE DELEGATION DU BENGLADESH

L'EMP a eu le plaisir de recevoir, le 13 janvier 2015, la visite d'une délégation de Casques Bleus de l'armée du Bangladesh. Ces militaires, bientôt intégrés dans les rangs de la MINUSMA, ont bénéficié d'une reconnaissance au Mali et en ont profité pour venir s'imprégner de l'ambiance studieuse qui règne dans nos murs.

Conduits par le colonel Mir Mushfiqur Rahman, les 19 militaires ont apprécié la manière de fonctionner de l'EMP, qui consiste à inviter des stagiaires des trois composantes (militaire, policière et civile) à venir se former dans l'expertise des Opérations de Soutien à la Paix (OSP), depuis tout le continent africain et en toute gratuité. Ils ont également apprécié la qualité des infrastructures, entièrement tournées vers la recherche de l’efficacité.

Étant appelés à rejoindre bientôt la région de Tombouctou et de Gao, les Casques Bleus ont promis de faire part à leurs autorités hiérarchiques nationales de notre proposition de venir directement les former chez eux, au Bangladesh. Après la formation des Casques Bleus du Cambodge, ce serait un second pays asiatique qui serait ainsi visité par les instructeurs de l'EMP.

(article de presse en ligne)

 

le chef de la délégation, le Colonel  Mir Mushfiqur  Rahman, - See more at: http://maliactu.net/mali-ecole-de-maintien-de-la-paix-de-bamako-19-casques-bleus-bengladeshis-formes-pour-les-operations-de-maintien-de-la-paix/#sthash.80ryRFlQ.dpuf
le chef de la délégation, le Colonel  Mir Mushfiqur  Rahman, - See more at: http://maliactu.net/mali-ecole-de-maintien-de-la-paix-de-bamako-19-casques-bleus-bengladeshis-formes-pour-les-operations-de-maintien-de-la-paix/#sthash.80ryRFlQ.dpuf
le chef de la délégation, le Colonel  Mir Mushfiqur  Rahman, - See more at: http://maliactu.net/mali-ecole-de-maintien-de-la-paix-de-bamako-19-casques-bleus-bengladeshis-formes-pour-les-operations-de-maintien-de-la-paix/#sthash.80ryRFlQ.dpuf
Read more...

ATELIER "BESOINS EN FORMATIONS CIVILES"

L'EMP a organisé, du 27 au 30 janvier 2015, son traditionnel "Atelier d'Analyse des Besoins en Formations Civiles". Cette activité, financée par la Confédération Helvétique par le biais de la Coopération Suisse au Mali, regroupe autour de l'école les acteurs principaux de la formation de Paix en Afrique de l'Ouest, comme l'Union Africaine, la CEDEAO, le 'National Defence College' du Nigeria, le Centre KAIPTC du Ghana, mais aussi la MINUSMA, MISAHEL et quelques organisations civiles maliennes, ainsi qu'un représentant du Ministère des Affaires Étrangères.Les Suédois du SWEDINT étaient également présents comme observateurs.

Le but de cette activité était d'étudier l'adaptation des formations dispensées à l'école aux besoins réels de la Composante Civile de la Force en Attente de la CEDEAO (CC-FAC).

Cet atelier a ainsi été l'occasion de faire un point de situation des actions de formation actuellement dispensées à l'EMP et leur complémentarité avec les autres centres d'excellence présents. Le constat ainsi fait a mis en évidence le large éventail des formations désormais dispensées par l'école et leur universalité (elles s'adressent, presque toutes, autant à des civils qu'à des militaires ou policiers). Ensuite, de nombreuses pistes ont été abordées pour imaginer ce que pourraient être les possibles collaborations entre l'EMP et les autres organismes en vue de satisfaire encore mieux les besoins en formation de la CEDEAO. Ces conclusions devraient permettre, au final, de déterminer les cours à créer et à mettre sur pied pour 2016 et 2017.

Pour information, les stagiaires en provenance de la CEDEAO représentent 70% du total des étudiants formés à Bamako, dont 20% de civils.


Read more...
Subscribe to this RSS feed